APAR ASSOCIATION DES PLAISANCIERS ARGELES RACOU

APAR ASSOCIATION DES PLAISANCIERS ARGELES RACOU

PV AG


APAR INFOS N20 COMPTE RENDU AG

A.P.A.R.

 

ASSOCIATION DES PLAISANCIERS ARGELES RACOU

 

A.P.A.R. INFOS N°20

http://apar.blog4ever.com

 

 

COMPTE-RENDU DE L’ASSEMBLEE GENERALE

DU 30 juillet 2016

 

A noter tout d’abord que nous étions très nombreux et que c’est très judicieusement que Rémy SAUMIER a commandé trente chaises supplémentaires à la Mairie.

 

Nous avons eu le plaisir de voir participer à notre assemblée générale Monsieur le Maire d’Argelès Antoine PARRA et Marc SEVERAC qui est président du Comité d’Exploitation de la Régie du Port d’Argelès.

 

La réunion a débuté par le rapport moral du président Robert RIVES.

 

Il a rappelé notre participation au conseil portuaire puis en tant que membre du Conseil d’Exploitation de la Régie dont la première réunion a eu lieu le 3 juin 2016, un compte-rendu vous a déjà été adressé et pour les nouveaux membres, ils le trouveront sur le blog c’est l’APAR INFO n° 17.

 

La régie a remplacé la SAGA le 6 juin 2016.

 

La SAGA aura toujours une existence jusqu’à sa liquidation car il faut indemniser les actionnaires de leur capital ainsi que régler le problème des réserves qui sont extrêmement importantes et dont il apparait à la lecture des bilans communiqués lors des conseils portuaires qu’entre les réserves et les provisions pour charges, il y a actuellement une somme disponible d’environ 3.700.000 euros.

 

Bien évidement ce sont des fonds qui proviennent des plaisanciers, qui logiquement devraient être affectés à l’amélioration du port et qui étaient prévus pour permettre son agrandissement avec un bassin supplémentaire.

 

Il a été confirmé par Monsieur le Maire que ce projet était abandonné avec des arguments que l’on entend assez régulièrement, diminution du nombre de demandes en attente qui s’élèvent à 180 pour les moteurs et 182 pour les voiliers, ce total de 362, résultant d’un nettoyage des listes, tels qu’ils nous ont été communiqués lors du conseil portuaire du 14 décembre 2015.

 

Mais à lire la presse et notamment les interviews réguliers de Monsieur PAILLERES directeur du Port de Saint-Cyprien, il manque toujours beaucoup de places en Méditerranée et il est bien certain qu’un bassin supplémentaire à Argelès qui est le port le plus attrayant de la côte serait immédiatement rempli.

Je me permets de compléter ce compte rendu par une information publiée par la presse le 17 août qui explique que la vente de voiliers pour la saison 2015 / 2016  a augmentée de 6,4 %, 1613 unités de plus et les moteurs qui sont largement majoritaires de 0,8 % avec une augmentation de 6954 unités soient globalement une progression de 1,8 %.

 

Cette réalité économique contredit les affirmations que l’on entend et qui sont répétés sans vérification.

Le groupe Bénéteau est le leader mondial pour les voiliers, ce groupe de 10 marques dont la plus célèbre est JEANNEAU leader pour les moteurs, propose à la vente 200 modèles.

Le chantier FONTAINE –PAJOT, qui est moins important, à 500 salariés, va en embaucher 60 plus.

C’est donc un secteur économique qui progresse, on peut dire même, qui redémarre nécessitant de trouver de nouvelles places de port.

 

Il est remarqué que les jeunes retraités qui arrivent en masse à la retraite sont les plus intéressés, il n’est pas nécessaire de parler du goût des jeunes qui n’ont jamais acheté des bateaux importants, ayant toujours eu des préoccupations professionnelles et familiales, faisant surtout d’eux des équipiers.

 

Le projet est-il suspendu ou abandonné ? Le futur nous le dira avec des décisions qui peuvent évoluer au fil des décennies.

 

A noter également l’adoption lors de la réunion du Conseil d’Exploitation du loyer versé par la régie à la commune d’Argelès-sur-Mer qui pour l’année 2016 est arrêtée à la somme de 335.552 euros à laquelle se rajoute la taxe foncière dont on ne sait pas encore si elle a été pour le moment réglée, qui a été évaluée à 60.000 euros et dont une bonne partie revient à la commune.

 

Ce sont bien évidemment des points qui devront être clarifiés lors de prochaines réunions.

 

Dès lors, vous avez une association qui est représentative, qui est présente dans les instances du port. Vous donner des informations est bien évidemment un de nos objectifs mais également celui d’informer des problèmes du port, des améliorations souhaitées que font remonter les plaisanciers d’Argelès par le biais de l’APAR.

 

D’autre part, nous avons adhéré à l’UNAN qui est l’association nationale qui regroupe un grand nombre d’associations de plaisanciers.

 

C’est un organisme en lien direct avec les Ministères et notamment celui de la mer, qui fait partie de différentes commissions, qui a les informations, qui nous les relais et nous permet ainsi de vous informer des problèmes importants, comme pour cette fameuse taxe de mouillage, aberration totale qui a fini par être retirée, justement grâce aux pétitions et à l’influence de nos associations. Mais vous savez que nous avons des gouvernants qui adorent les taxes. Une proposition de taxe de sauvetage pour financer la SNSM est à l’étude, ainsi qu’une taxe de 5 % sur la vente des bateaux neufs pour la déconstruction.

 

Mais il est vrai que le plaisancier est considéré comme quelqu’un de riche.

 

L’APAR c’est également un blog où nous essayons de donner le maximum d’informations bien qu’elles soient pratiquement toutes d’abord adressées par mails mais le blog est également un lieu d’archivage, de photos d’Argelès etc….

 

Cette année, notre association se développant, puisqu’à l’issue de l’assemblée générale nous avons eu le plaisir d’avoir six nouveaux membres et d’autres sont actuellement en cours d’adhésion, nécessitant pour nous de nous faire connaître encore plus, raison pour laquelle cet été nous avons tenu des permanences tous les vendredis à 18 heures.

 

Il s’agit d’un lieu d’échange qui permet également de préparer nos manifestations.

 

A également été abordé le problème du CLUPP pour lequel plusieurs plaisanciers se sont déjà manifestés auprès de la capitainerie et nous n’attendons plus que la convocation de ces personnes par le Maire d’Argelès pour pouvoir constituer le CLUPP qui aura ainsi des membres officiels au Conseil Portuaire même si l’APAR est déjà représentée. Mais il s’agit d’un organisme prévu par la loi qui est obligatoire et qu’il faudra bien un jour ou l’autre mettre en place.

 

A l’issue du rapport moral, le président a fait un bref compte-rendu du rapport financier en raison de l’absence de notre trésorier Ekie BRESSOLLE actuellement souffrant, à qui nous souhaitons un prompt rétablissement.

 

Au jour de l’assemblée générale, notre compte bancaire était positif de 377,44 euros auxquels vont se rajouter toutes les cotisations de l’année qui sont déjà fort nombreuses même si quelques-uns sont encore retardataires.

 

En ce qui concerne les dépenses, l’apéritif suivant l’assemblée générale 2015 avait coûté 31,95 euros et la publication au journal officiel 44 euros.

 

Le rapport moral et le quitus au trésorier ont été accordés à l’unanimité.

 

Toujours dans la partie statutaire, il a été décidé de créer un poste de vice-président voile en complément du vice-président moteur.

 

L’élection officielle a été effectuée lors de la réunion du conseil d’administration du 12 août 2016 qui va faire l’objet d’un compte-rendu spécifique.

 

Le nombre de plaisanciers présents à cette assemblée générale a permis d’aborder quantité de questions qui feront l’objet d’un inventaire et d’une réunion avec la Mairie pour approfondir les sujets.

 

Nous sommes revenus comme à chaque fois sur les problèmes des bateaux proches de la digue sud, que sont les problèmes d’électricité et surtout de sanitaires.

 

Cette zone a été agrémentée d’un nouvel éclairage puissant et très performant. Reste l’absence de prises électriques, la Régie a adressé une lettre à toutes les personnes ayant des bateaux dans cette zone en leur demandant s’ils souhaitaient que soient installées des prises électriques. Il n’est peut-être pas nécessaire d’en mettre à chaque poste mais il pourrait y en avoir un certain nombre sur chaque ponton permettant aux plaisanciers de recharger des batteries et de faire quelques travaux de bricolage nécessitant perceuses, ponceuses etc…

 

Le sondage précisant qu’il y aurait une augmentation de 10 %.

 

C’est bien évidemment un sondage qui va inciter les personnes qui ne veulent pas payer davantage à répondre par la négative.

 

Mais ce qui aurait été souhaitable c’est de mettre des prises électriques et de quantifier l’électricité véritablement consommée par ces pontons et de faire une augmentation de la location en fonction des dépenses réelles ce qui permettrait certainement d’avoir une augmentation bien inférieure à 10 %.

 

Il faut également savoir que certains plaisanciers, dès qu’ils le peuvent, essayent de rejoindre une partie du port plus commode notamment pour être plus proches de la capitainerie, des sanitaires, des commerces etc… et qu’à ce moment-là ne se pose pas le problème de savoir si les plaisanciers veulent ou non l’électricité.

 

A également été abordé le problème de la digue nord qui est à refaire. La procédure est terminée, le montant fixé par les juges est de 1.200.000 euros mais les études qui avaient été faites fixaient la réparation à 4.000.000 euros, la Mairie a lancé un appel d’offre pour les études et évaluer non seulement les travaux mais également leur coût car il faut savoir que les digues sont de la compétence de la Mairie certainement du fait que l’avant-port a été fait par la Mairie il y a de nombreuses années et que le port lui-même a été construit il y a environ vingt-cinq ans avec la SEM qui était la SAGA.

 

Quoiqu’il en soit, cette digue a besoin d’être reprise, l’entrée du port est toujours assez problématique surtout quand des bateaux de promenade dépassent allégrement les trois nœuds règlementaires faisant d’énormes vagues qui gênent les petits bateaux.

 

Pour le financement, des demandes ont été faites auprès de la région, que j’appellerai pour ma part OCCITANIE ROUSSILLON, qui a décidé de débloquer 170.000.000 euros pour les ports de cette grande région mais qui s’arrêterait à Saint-Cyprien.

 

Il serait également demandé des fonds à l’Europe.

 

Je vous dis en frac ce dont on a parlé pour ne pas trop alourdir ce compte-rendu.

 

L’état du port et des quais dont les dalles sont en très mauvais état à la suite du passage de nombreux véhicules qui n’ont rien à y faire puisqu’il avait été dès l’origine prévu que ce port était piétonnier, mais ce sont des travaux qui ne seraient prévus qu’entre 2019 et 2020. Le Maire précisant que les habitants d’Argelès ne comprennent pas pourquoi leurs impôts devraient servir au port, au moins en partie, alors qu’ils n’ont pas de bateaux. Mais on pourrait également répondre que l’on participe pour ceux qui ont des résidences secondaires notamment aux financements de la piscine ou des écoles sans pouvoir utiliser ces biens communaux ou de la Communauté des Communes car il n’a jamais été prévu en droit fiscal d’exonération pour non-utilisation d’un des services.

 

Extincteurs : il a été regretté unanimement qu’il n’y ait plus de personne présente sur le port pour contrôler les extincteurs, la personne qui devait venir faire une démonstration et faire des vérifications le jour de l’assemblée générale s’est vue refuser l’accès au quai ce qui est regrettable. Mais il semblerait que la situation puisse se solutionner par une demande d’autorisation à la Mairie car il parait quand même assez invraisemblable qu’un service vraiment utile aux plaisanciers ne soit pas toléré alors qu’il y a des marchés de toute nature sur le port dont certains ressemblent plus à Barbès qu’à des commerces en lien avec le nautisme.

 

Le problème récurrent de la WIFI qui ne s’est pas améliorée même si l’on voit écrit Port Argelès et que maintenant nous ayons un code qui a une durée beaucoup plus longue, nous avons des débits qui sont extrêmement lents, qui posent bien évidemment des problèmes aux plaisanciers pour la météo ou tout autre service lié à la navigation.

 

Des remarques ont été faites sur l’état des pontons, des planches qui ont beaucoup vieilli notamment sur les premiers pontons, un ponton qui est plus étroit que les autres. Il est fait des remarques sur des débordements de bateaux avec des ancres qui peuvent être à la hauteur de la tête des enfants, les carburants toujours aussi chers puisque nous avons toujours le prix des autoroutes et que l’Espagne est maintenant à nouveau devenue concurrentielle avec des écarts d’environ douze centimes le litre ce qui représente une somme qui n’est pas négligeable lorsque l’on met 400 litres.

 

Discussion sur les parkings longue durée, emplacements des motos, un stop à la descente du parking des plaisanciers qui voit même des camping-cars y pénétrer, problème de longueur de certains bateaux qui rajoutent une annexe à l’arrière dans l’eau ce qui pose des problèmes quand l’on doit quitter son emplacement, il y a donc toute une série de problèmes liés à la surveillance du port et d’application de la règlementation portuaire qu’il faudra améliorer.

 

Quoiqu’il en soit, nous sommes à votre disposition pour toutes remarques que vous pouvez faire remonter puisque nous allons faire l’inventaire des désidératas.

 

L’intervention de Monsieur le Maire et surtout sa présence à l’assemblée générale ont démontré tout l’intérêt qu’il portait au port d’Argelès. Il a rappelé que celui-ci devait être relié au village par la constitution du quartier du port qui verra des constructions se poursuivre entre le Chemin de Charlemagne et le parking où est situé actuellement le cirque, en espérant toutefois que le nombre de places de parking ne diminuera pas.

 

A l’issue de l’assemblée générale, nous avons pu faire une démonstration de survie grâce à Monsieur FILLOS que je remercie à nouveau pour sa participation, puis nous avons pris un apéritif.

 

Après l’assemblée générale, nous avons continué à travailler, à reprendre toutes les listes notamment grâce à Monsieur KERLOGOT et notre secrétaire.

 

Nous espérons maintenant que notre association sera de plus en plus reconnue sur le port, son activité se développe, des mails sont envoyés régulièrement avec des informations sur la plaisance car nous ne sommes pas des râleurs ou des empêcheurs de tourner en rond mais bien une association qui a pour vocation de rendre service aux plaisanciers.

 

 

Fait à ARGELES SUR MER , le 17 août 2016

 

 

 


17/08/2016
0 Poster un commentaire

APAR INFOS 15 COMPTE RENDU AG

A.P.A.R.

 

ASSOCIATION DES PLAISANCIERS ARGELES RACOU

 

A.P.A.R. INFOS N°15

http://apar.blog4ever.com

 

 

Compte rendu de l’assemblée générale du 21 août 2015

 

Nous étions 30 à participer à cette assemblée générale, ce qui démontre le succès de cette association qui répond indiscutablement à un besoin.

Je suis désolé pour les personnes qui ont dû rester debout mais malheureusement nous n’avons pas de salle de réunion disponible sur le port et je crains qu’une réunion dans une salle municipale un peu éloignée n’attire pas autant de monde.

Était également présent Monsieur Marc SEVERAC adjoint au maire particulièrement chargé du port.

La réunion a commencé par le rapport moral du président qui a fait le bilan de l’année.

 

Tout d’abord nous avons participé aux Nautiques avec deux ateliers l’un avec la gendarmerie maritime et l’autre par l’ouverture d’une survie qui a pu être réalisée en présence de nombreux navigateurs de la régate organisée par le yacht club.

Vous pourrez retrouver les comptes rendu sur le blog que je vous invite à consulter même si en principe j’adresse au préalable un mail aux adhérents avant de mettre l’APAR info sur le bloc.(voir le lien en haut de cette page)

Nous avons également participé au conseil portuaire représenté par notre vice-président Monsieur Belmudes ainsi qu’aux réunions de concertation sur l’aménagement du « quartier du port » grand projet de la mairie consistant à édifier des constructions du chemin de Charlemagne jusqu’au parking dit des Déferlantes ou de MAEVA.

Ce qui inévitablement posera des problèmes de stationnement puisque depuis la création du port un premier parking a disparu entre Maéva et l’immeuble de la capitainerie et dans les prochains mois celui situé de l’autre côté de la route.

 

Nous avons également été actifs en signant la pétition et en adressant des courriers au sujet de la taxe mouillage qui devait malheureusement concerner la Corse et seulement en métropole la Côte Vermeille. Fort heureusement l’impact médiatique et les protestations de très nombreuses personnes ont entraîné le retrait de cette taxe, espérons que ce sera définitif.

 

Enfin nous avons milité pour la création du CLUPP en adressant aux membres un document permettant de s’inscrire auprès de la capitainerie.

 

Notre association est bien sûr intéressée par tous les problèmes qui peuvent concerner le port : l’abandon du bassin qui avait été promis lors des dernières élections. L’achat du local d’AXEMER dont on avait espéré qu’une partie puisse être affectée aux associations et même une salle de réunion, mais d’après la mairie ce local est exclusivement réservé aux maîtres-nageurs sauveteurs soit normalement utilisation d’environ trois mois par an.

 

 

 

Notre sujet de préoccupation a bien évidemment concerné la fermeture de la station SNSM d’ARGELES avec la dissolution du nouvel équipage qui avait été mis en place, l’enlèvement, le lendemain même de la décision, du semi rigide basé à Port-Vendres par la SNSM de Saint-Cyprien qui se retrouve avec deux bateaux après avoir forcé les cadenas puisque les clés n’ont même pas été demandées à ARGELES. Bien évidemment les 100 000 € de réserve de la station d’ARGELES ont rejoint la direction nationale, nos dons et nos cotisations seront affectées à d’autres actions. C’est une forte déception et un échec retentissant pour ceux qui ont fait croire que la vedette pourrait revenir.

 

Enfin le dernier sujet concerne le changement de statut de la gestion du port puisque la SAGA  est condamnée au profit d’une régie municipale, c’est-à-dire la disparition de partenaires de la SEM comme la caisse des dépôts et consignations, la CCi, le crédit agricole etc… au profit exclusivement d’élus du conseil municipal. Nous verrons bien si ce changement de statut est un plus pour les plaisanciers.

 

 

Nous espérons également que les réserves importantes de la SAGA, 1 300 000 d’euros ne seront pas dispersés à d’autres politiques que celle de la gestion du port.

 

La parole fut ensuite donnée à notre trésorier E.BRESSOLLE qui a fait le rapport financier.

 

Nous avons à la date de l’assemblée générale 383,89 € avec des dépenses qui ont consisté à la publication au journal officiel 44 € et l’apéritif 2014 pour 28 € ainsi que 10 € de frais divers.

Notre association doit pouvoir s’autofinancer avec des cotisations faibles, 10 €, c’est le nombre d’adhérents qui nous donnera nos possibilités financières mais nous n’avons pas vocation à faire ni bénéfices ni des dépenses somptuaires.

 

La situation ne manquera pas de s’améliorer compte tenu des nombreux adhérents qui nous ont rejoints lors de cette assemblée générale. Je puis d’ailleurs vous indiquer qu’à leur actuelle j’adresse 52 mails, mêmes si certains n’ont pas encore réglé la cotisation 2015, l’important est que nous soyons le plus nombreux possible pour être crédible et représenter du poids vis-à-vis des autorités.

 

Le rapport moral, le rapport financier et le  quitus au trésorier ont été accordé à l’unanimité.

 

Nous avons ensuite discuté de différents problèmes concernant le port, il apparaît par les très nombreuses interventions des membres présents à cette assemblée générale, qu’un certain nombre de difficultés se font jour et que nous devons être un relais efficace pour régler les problèmes.

 

Je vais donc faire l’inventaire des difficultés et essayer de trouver avec les autorités des solutions.

 

La Wifi est vraiment déficiente, quasiment inutilisable, le système mis en place par la capitainerie est totalement inefficace c’est un problème général sur ARGELES, je m’en suis ouvert à Monsieur le député-maire le lendemain de l’AG, lors du repas de quai du yacht club. Des solutions sont à l’étude mais il est vraiment important que la mairie prenne conscience du problème, surtout pour les plaisanciers qui ont un besoin indispensable d’avoir une couverture météo parfaite, tant il est vrai que la mer est en danger et que des coups de vent doivent être prévus et les plaisanciers informés.

 

 

Le dragage, les travaux doivent être entrepris prochainement il est certain que 2 m de profondeur à l’entrée du port est une anomalie qui aurait pu être réparé plus tôt, puisque les tempêtes ont généralement lieu pendant l’hiver et que l’on sait que le grau de la Massane s’écoule directement dans le port.

 

La passe du port, elle est étroite et fait l’objet de nombreuses plaintes de plaisanciers vis-à-vis des bateaux de promenade qui ne respectent pas les trois nœuds réglementaires. Certains quittent leur place sans se préoccuper si un bateau passe derrière eux, il y a nécessairement des contrôles à faire et une intervention de la mairie auprès de la gendarmerie pour que de telles pratiques cessent.

Il faudrait également que l’on soit informé du procès qui était en cours à l’encontre de l’entreprise qui a installé les acropodes, elle a déjà été condamnée en première instance une provision a été versée à la mairie mais pour l’instant les travaux de réfection n’ont pas été entrepris.

 

 

La digue sud est la priorité, la voie d’accès, l’absence de prises électriques, l’absence de sanitaires, le caractère non aménagé de la zone est critiquable par tous ceux qui ont leurs bateaux dans cette partie du port. Certes, il est indiqué que certains ne veulent pas payer des sommes importantes pour l’électricité, mais il faut bien avouer qu’une bonne partie des plaisanciers souhaite cet aménagement pour une utilité évidente.

La recharge des batteries, pouvoir faire une soudure, recharger un téléphone portable, passer un aspirateur etc.

Les luminaires ont été changés pour une somme semble-t-il importante, mais l’on n’a fait que remplacer des luminaires existants, sans mettre la moindre prise, alors qu’il aurait pu être installées au moins quelques prises sur chaque ponton, libre après à chacun des plaisanciers d’avoir les rallonges nécessaires.

J’ai d’ailleurs fait une petite étude sur la différence de prix avec les autres bassins, elle est assez faible 150 ou 200 € par an pour une cotisation à l’année pour des bateaux de 6 m ou 8 m.

 

Des problèmes électriques qui concernent également d’autres pontons ou quais notamment celui des grosses unités, mais il nous a été annoncé des travaux de renforcement électrique qui concernerait semble-t-il, l’ensemble du port pour un budget de 300 000 €.

 

Le prix des carburants, un prix élevé par rapport à d’autres stations sans parler de l’Espagne il n’est quand même pas normal de payer le gasoil ou l’essence plus cher que sur autoroute. On ne comprend pas d’ailleurs la justification d’un tel prix.

 

Les chariots, le système mis en place n’est pas satisfaisant puisque l’on ne peut récupérer les chariots que pendant les heures d’ouverture de la capitainerie. Peut-être arriveront un jour à avoir un chariot sur chaque ponton avec un système permettant de le prendre avec le badge.

 

Les sanitaires, ils sont insuffisants cela concernent bien évidemment la zone sud, mais les bateaux qui se situent près des restaurants sont également très loin des sanitaires, des solutions devraient être trouvées.

 

Les tarifs, nous sommes bien évidemment concernés par la tarification du port qui se discute lors du conseil portuaire. L’année dernière, la mairie a souhaité une augmentation de 5 % à titre de provision pour régler la taxe foncière qui devait être réclamée aux ports. Même, si a priori on estime que la taxe foncière est payée par le propriétaire et non par le locataire, il n’en reste pas moins que cette augmentation n’avait pas lieu d’être puisque finalement le port n’a

 

 

 

pas réglé de taxe foncière pour 2015. Il sera donc nécessaire de tenir compte de la somme versée à tort lors du prochain appel de fonds c’est en tout cas l’action que nous mènerons.

 

L’état du port, le port pour ceux qui l’ont connue il y a 25 ans, ils ne peuvent que constater un délabrement qui n’est pas normal. Cela vient bien évidemment de l’autorisation qui a été faite au fil des années à différents véhicules de rouler sur les dalles dont de nombreuses ont été cassées.

Il est indispensable que le port redevienne piéton et que plus aucun accès aux véhicules ne soit possible sauf les engins de nettoiement de la mairie. Par contre pourront continuer à circuler sur les quais bas les véhicules de secours et les plaisanciers pour l’avitaillement des bateaux. La circulation des vélos, de certains véhicules, l’encombrement par les différents restaurants et cafés qui ont réduit les quais à pas grand-chose certains jours, auquel se rajoutent les motos etc... fait que le port devient dangereux, il a été signalé le problème de la rampe, risque d’accidents avec des piétons, des panneaux d’avertissement devraient être mis en place.

 

 

 

 Cette vétusté du port est également mise en avant au niveau des sanitaires, douches défectueuses, mécanisme des WC fonctionnant mal, eau qui coule en permanence.

Il est donc nécessaire que l’entretien soit fait régulièrement.

 

Lave-linge avec des pièces, réclamer des poubelles au bout chaque ponton, proposition d’une base de départ pour les plongeurs sur la zone technique.

Réparation de catways dangereux sur le quai I 2.

Nous pourrions également mettre en place des vélos Lib sur le port qui seraient très utile pour les plaisanciers notamment ceux de passage pour rejoindre les sanitaires ou aller faire des courses au village  ou vers la plage.

 

Le hasard a voulu que je vois un reportage à la télévision sur le port d’Antibes qui a fait l’acquisition d’un bateau qui nettoie les eaux du port ramassant les détritus et même les hydrocarbures car l’on constate régulièrement des saletés dans le port et les flaques d’huile, d’essence qui sont dues à des personnes qui nettoient leurs bateaux en rejetant les eaux usées dans le port ce qui bien évidemment n’est pas correct.

 

Il en est de même pour  les eaux noires, il est rappelé qu’un système été mis en place à côté de la station d’essence permettant l’évacuation de ces eaux qui sont traitées par la station d’épuration et non pas rejetée en mer.

 

Dans nos actions futures nous avons envisagé de faire un atelier de secourisme et rappeler également un certain nombre de règles minimum qui pourraient éviter des accidents qui ont lieu cet été. Un skipper qui se blesse avec deux personnes à bord qui ne connaissent rien à la navigation, une dame qui tombe à l’eau une autre qui essaye de la rattraper entraînant un décès et trois autres personnes à bord d’un semi rigide incapable de sauver ces personnes, il y a certainement de l’inconscience mais un rappel de certaines règles de navigation pourrait éviter ce genre d’incident comme ces personnes qui dès à qu’ils arrivent à la digue accélèrent ignorant qu’ils doivent rester à 5 nœuds jusqu’à 300 m de la jetée.

 

À l’issue de notre assemblée générale, pendant l’apéritif, nous avons ouvert une survie, beaucoup n’avaient jamais vu l’ouverture de ces caissons. C’est très instructif de voir le déclenchement ainsi que le matériel à l’intérieur de la survie.

C’est la deuxième que nous ouvrons et nous serons certainement amenés à refaire cette opération qui est toujours très instructive.

 

Nous ferons également une opération extincteurs pour expliquer comment éteindre un incendie.

 

Nous avons convenu avec Monsieur Pierre AYLAGAS, député-maire d’ARGELES de faire une réunion avec Monsieur JeanJean , directeur du port, pour aborder tous les problèmes dont je viens de vous entretenir.

Si vous aviez d’autres difficultés, vous pouvez m’en faire part par mail car notre réunion devrait avoir lieu vers le 5 septembre.

 

Vous trouverez sur le blog, non seulement ce compte rendu mais également des photos de l’ouverture de la survie. Vous pourrez retrouver les statuts ainsi que tous les anciens comptes rendu, la composition du conseil d’administration et du bureau.

 

 

Ont été élu lors de l’assemblée générale 3 nouveaux membres du conseil d’administration Monsieur Pierre KERLOGOT, Monsieur Michel HARRIAGUE et Monsieur Yvon RIBLET.

Monsieur SAUMIER ayant indiqué que pour des raisons personnelles il ne pouvait plus assumer le secrétariat il a été remplacé par Monsieur Michel HARRIAGUE qui habite ARGELES.

 

Je vous invite à parler de notre association autour de vous à faire adhérer le maximum de plaisanciers.

 

Vous trouverez également sur le blog le bulletin d’inscription il suffit d’adresser les 10 € à notre trésorier ou bien de laisser le chèque sous enveloppe dans la boîte de la capitainerie.

 

Vous trouverez également joint à cet envoi le document pour s’inscrire au CLUPP.

Le CLUPP est  un organisme obligatoire dans les ports qui représente les plaisanciers.

 

Ceux qui s’inscrivent au CLUPP sont réunis par le maire, sont élus trois représentants au conseil portuaire. Il est important que le maximum d’adhérents de l’APAR fasse parti du CLUPP.

D’autre part le bureau a décidé d’adhérer à l’UNAN qui est l’organisme national qui représente les associations de plaisanciers. La cotisation est de deux euros par membre elle sera financée par nos propres cotisations.

Cela nous permet d’avoir quantité d’informations puisque les représentants de l’UNAN ont des contacts fréquents avec les différents ministères. Ils nous donnent ainsi toutes les informations sur les textes en discussion ou votés.

 

Je ne manquerai pas bien évidemment de vous tenir au courant des prochaines réunions que nous aurons.

 

Je vous souhaite à tous de bonne fin de vacances et bonne continuation de navigation.

 

Cordialement.

 

Robert RIVES

 

ARGELES le 30 aout 2015


30/08/2015
0 Poster un commentaire

COMPTE RENDU AG 2014 ET CONSEIL ADMINISTRATION

 

A.P.A.R.

 

ASSOCIATION DES PLAISANCIERS ARGELES RACOU

 

http://apar.blog4ever.com

 

 

PROCES VERBAL DE L’ASSEMBLEE GENERALE DU 22 AOUT 2014

 

 

 

Nous étions nombreux, près d’une trentaine, à participer  à la 1ère assemblée générale de l’ A.P.A.R. après l’ assemblée constitutive  de 2013.

 

 

Nous avons eu le plaisir dans un 1er temps d’accueillir  Monsieur Marc SEVERAC responsable pour la mairie du port et plus tard de Monsieur le Député Maire Pierre AYLAGAS.

 

 

Le bilan financier a été dressé par le trésorier, Hector BRESSOLLE duquel il apparaît que pour 2013 nous avons eu assez peu de cotisations avec des frais de création de l’association et quelques frais bancaires qui sont en voie de régularisation.

 

 

La parole fut ensuite donnée à Pierre RICARD qui nous a expliqué ce qu’était le conseil portuaire  dont il est membre pour le compte du yacht club.

 

 

Nous avons manifesté le souhait de pouvoir être invité à ce conseil portuaire en tant que représentant des plaisanciers.

 

 

Il a également abordé l’existence légale du  comité local des usagers permanents de port « CLUPP » dont le fonctionnement est simple puisque chaque plaisancier peut demander à la capitainerie d’être inscrit au CLUPP et c’est ensuite les membres du CLUPP qui sont réunis une fois par an par le maire qui désigne entre eux 3 représentants pour le conseil portuaire.

 

 

CLUPP ou A.P.A.R. il est en tout cas nécessaire que les plaisanciers structurés en association puissent être représentés.

 

 

 

La parole  fut ensuite donnée à Rémy SAUMIER qui nous a dit quelques mots sur les ateliers  qui ont lieu dans le cadre du projet d’aménagement des espaces marins et terrestres du port d’ARGELES.

 

 

Une 1ère réunion a eu lieu le 30 juin 2014, une autre serait prévue en septembre en espérant que nous y serons conviés.

 

 

Le Président Robert RIVES a également fait un compte rendu reprenant les thèmes qu’il avait abordés dans le bulletin n° 3 de l’association dont l’original est consultable sur notre blog.

 

 

Monsieur SEVERAC nous a parlé de l’achat du local d’AXEMER dont l’utilisation ne semble pas encore avoir été totalement définie mais nous avons pensé qu’il pourrait y être fait la maison des associations  du port, pourrait être aménagés des petits bureaux et des salles de réunion permettant de réunir des membres des différentes associations du port, car il est vrai que même pour notre AG les locaux a côté de la capitainerie étaient trop étroits et que bon nombre ont du restés debout.

 

 

Il  a ensuite été abordé le problème de l’engin de levage qui est resté en panne plus d’un mois  qui perturbé aussi bien les plaisanciers que les professionnels du port.

 

 

Bien évidemment tout le monde a regretté un délai aussi long du en grande partie aux contraintes administratives et notamment de l’ APAVE tant il est vrai qu’avant le principe de précaution  n’était pas aussi extrême , un tourneur de PERPIGNAN aurait pu faire cette réparation en un délai très bref.

 

 

Nous souhaitons également qu’un jour ou l’autre soit aménagée une vrai capitainerie dont l’emplacement idéal serait au dessus des sanitaires permettant une vision de l’intégralité du port permettant également aux plaisanciers de visualiser la capitainerie lorsqu’ils arrivent , même si l’appel sur le  9 règle la plupart des problèmes.

 

 

 

 

 

 

 

Ensuite toute une série de difficultés ont été abordées :

 

La WIFI :

 

A  l’évidence, ce service ne fonctionne pas bien, il est assez incohérent d’être obligé d’aller chercher quotidiennement un numéro de code à la capitainerie et ce d’autant plus que les clients ORANGE peuvent se connecter au HOT SPOT avec simplement leur adresse mail et leur numéro de passe.

 

Le service est saturé en permanence, les connexions quasiment impossibles  et la 4G extrêmement faible sur le port ,il est pratiquement impossible de s’y connecter.

 

 

Les charriots :

 

Nous souhaiterions que soit trouvé un système plus cohérent  que celui d’aller chercher une clé à la capitainerie pendant les heures d’ouverture ; en effet, certains bateaux sont très loin de la capitainerie , l’idéal serait un charriot par ponton avec un système de sécurité ; il a été envisagé une sécurité comme la fermeture des pontons permettant de ne prendre le charriot qu’avec notre badge, ce qui permettrait d’ailleurs puisqu’ils sont nominatifs de savoir, si un charriot n’a pas été ramené, quel est l’auteur de la dernière utilisation.

 

 

Promenade en mer :

 

Beaucoup de plaisanciers se plaignent de la vitesse excessive dans le port de bateaux qui très souvent quittent leur emplacement sans vérifier si des bateaux entrent ou sortent du port, ce qui est extrêmement dangereux.

 

Récemment un bateau du port a été contrôlé à deux reprises en excès de vitesse dans  un port voisin qui a  certainement entraîné un procès-verbal.

 

Il appartient à la gendarmerie maritime mais également  au port d’ARGELES de rappeler ses professionnels à leurs obligations élémentaires.

 

Les pontons :

 

Les pontons qui se situent à proximité de la digue sud font l’objet de nombreuses réclamations : absence d’électricité, absence d’eau, absence de sanitaires, de poubelles, etc…Il serait bon qu’il y ait au moins une prise électrique à chaque lampadaire.

 

Il a été signalé des plaintes concernant des vols de moteurs, d’extincteurs  sur les pontons éloignés de la capitainerie et éventuellement des squats sur bateaux.

 

Il est vrai que ces bateaux qui sont assez nombreux se trouvent très loin des sanitaires qui d’ailleurs de manière générale sont très insuffisantes sur le port  puisque semble-t-il , il n’y a plus de sanitaires près des pêcheurs ; il faudrait qu’une solution soit trouvée très rapidement à ce sujet.

 

D’autre part, beaucoup de plaisanciers se plaignent des triangles non protégés des catways très dangereux ; il y a déjà eu des blessés, il suffirait de mettre des planches pour fermer l’ouverture surtout quand les  catways  sont étroits et parfois glissants.

             

Il est également demandé une augmentation du nombre de poubelles notamment près des pontons comme on en trouve très souvent dans les ports.

 

Le ponton O-R , plainte car beaucoup  trop étroit mais il est vrai qu’à l’origine il y a eu une erreur du bureau d’étude qui n’a pas prévu des pontons de la même largeur que les autres.(voir photo sur le blog)

 

Cette étroitesse est d’autant plus désagréable car , comme sur pas mal de pontons, certains bateaux ont des ancres ou bien des passerelles qui dépassent. Cela nécessiterait l’amarrage de certains bateaux un peu plus éloigné des pontons, mais c’est aussi un problème de police du port .

 

Il est également demandé à ce que l’on remette des drapeaux au mat se situant devant la capitainerie, au moins un drapeau  français et un drapeau catalan ce qui permettrait non seulement de donner la direction du vent mais de lui rendre aussi son côté esthétique.

 

La sécurité :

 

La question de la sécurité sur le port est primordiale , en cas d’incendie ou de problèmes médicaux comme il est arrivé l’an passé avec un décès sur le ponton G à la suite d’un infarctus ; il est apparu que les pompiers, le médecin des pompiers, le SAMU étaient perdus pour arriver au point accidentel.

 

Les participants se sont demandés s’il y avait un plan de sécurité du port nécessitant d’ailleurs qu’en cas d’appel des pompiers, la personne soit très précise sur le lieu de l’accident et indique le moyen le plus simple pour y accéder.   

 

Peut-être pourrait-on numéroter les entrées pompiers n°1, n°2, n° 3 avec une information des plaisanciers à ce sujet.

 

 

 

 

 

 

 

SNSM :

 

Finalement nous sommes arrivés à parler du problème de la SNSM , du départ de la vedette d’ARGELES, que nous regrettons tous et l’attribution d’un semi rigide qui a entrainé de nombreuses polémiques au sein du bureau lors de l’assemblée générale entraînant la démission publique du vice-président.

 

La très grande majorité des participants a considéré  qu’il ne nous appartenait pas en tant qu’ association de plaisanciers de prendre partie dans cette polémique dont la contestation par modification d’un texte du président est arrivé jusqu’au président national de la SNSM qui a fait répondre par ses responsables méditerranéens, par un courrier qui a été lu par le président lors de l’assemblée générale ,qui est d’ores et déjà  sur notre blog.

 

Après chacun pense ce qu’il veut de  cette situation mais en tant qu’association de plaisanciers il est hors de question que nous puissions critiquer des décisions qui ne sont pas de non compétence ,qui ont été prises après consultation du CROSS MED qui est mon sens le mieux qualifié pour organiser le sauvetage en mer dans le Roussillon tout en sachant que la SNSM est présente tout le long de la méditerranée comme sur toutes les côtes françaises.

 

En tant que plaisanciers, nous remercions les bénévoles passés ou futurs qui veulent bien participer à cet action de sauvetage.

 

*****

 

A l’issue de la réunion, l’association a offert un apéritif aux membres présents dont j’espère qu’ils comprendront l’utilité de notre association et qui n’auront pas un trop mauvais souvenir de notre assemblée générale dont les problèmes nous l’espérons seront maintenant réglés.

 

 

Après l’assemblée générale, le président a décidé de convoquer un conseil d’administration qui a eu lieu mercredi 27 août, un compte rendu spécifique est

adressé .

 

 

 

ROBERT RIVES                                                        REMY SAUMIER

Président                                                                            Secrétaire

 

 

 

 

 

 

Compte rendu du Conseil d’Administration du 27 août 2014 à 11 heures

 

Le conseil d’administration ayant été dument  convié par mail  .

 

Etaient présents :

 

-       Hector BRESSOLLES

-       Angel LOPEZ

-       Maurice PRAT

-       Jean Pierre BELMUDES

-       Pierre MONTACIE

-       Pierre RICARD

-       Alain DJAMA

-       Robert RIVES

 

Etait excusé pour des raisons médicales  Monsieur Rémy SAUMIER

 

A démissionné Monsieur Bernard  GAYME qui a vendu son bateau .

 

Tous les autres membres du conseil d’administration étaient absents non excusés.

 

Le conseil a d’abord examiné la candidature de Monsieur Pierre MONTACIE  en raison du départ de Monsieur GAYME  ; l’article 9 des statuts prévoit que l’on peut coopter un nouveau membre à participer au conseil d’administration ,à valider par la suite à l’assemblée générale suivante.

 

Monsieur MONTACIE a été élu à l’unanimité des présents .

 

Monsieur MONTACIE est particulièrement utile à l’association car il est membre de l’Union Nationale des Associations de Navigateur dont il est le trésorier, l’association des plaisanciers de SAINT CYPRIEN en est aussi membre.

 

Nous examinerons ultérieurement notre adhésion à cette Union Nationale qui nous rendra d’énormes services par les informations qu’elle peut nous donner ; j’ai d’ailleurs mentionné sur le blog un article sur la visite du ministre des transports  sur la côte d’azur qui a évoqué un contrôle technique pour les bateaux, ce qui ne va pas  manquer d’entrainer de nouvelles polémiques.

 

D’ailleurs ce contrôle technique existe en Espagne depuis plusieurs années , il n’y a pas moins d’intervention des secours depuis que cela a été mis en place .

Monsieur MONTACIE est également  très au fait des comités locaux d’usagers pour lesquels il pourra nous donner tous les renseignements utiles.

 

 

A  été ensuite examiné la démission de Monsieur Louis PEQUIGNOT vice Président manifestée lors de l’assemblée générale.

 

Cette démission a certes été orale mais la jurisprudence considère que lorsque la démission est effectuée en réunion notamment en assemblée générale, et qu’elle est actée,  celle-ci est efficace.

 

Toutefois pour éviter toutes difficultés, tous les membres du bureau ont démissionné et l’on a procédé à de nouvelles élections de l’ensemble du bureau ; tous les membres ci-dessous ont été élus à l’unanimité :

 

  • Président   :                       Robert RIVES
  • Vice Président :                 Jean Pierre BELMUDE
  • Trésorier :                          Hector BRESSOLLES
  • Secrétaire :                        Rémy SAUMIER
  • Les statuts le permettant :  Pierre MONTACIE a été élu Secrétaire adjoint.

 

 

Lors de ce conseil ont été abordés différents thèmes sur le port reprenant les difficultés mentionnées dans  le procès verbal de l’assemblée générale , il a en outre été évoqué nos prochaines actions qui ne peuvent efficacement avoir lieu que pendant l’été, qui seront notamment des démonstrations d’extinction de feu, d’utilisation de fusée  en partenariat avec la gendarmerie maritime et les pompiers d’ ARGELES.

 

La 1ère année de fonctionnement a surtout été occupée à écrire les statuts, les déposer en préfecture, ouvrir un compte bancaire, de plus en plus compliqué pour les associations et handicapé aussi  de ne pas avoir été convié  ni au conseil portuaire ni au  projet d’aménagement du port  car une association pour vivre a besoin d’informations qu’elle transmet à ses adhérents .

 

Enfin tous les membres du conseil d’administration ont demandé que le Président seul responsable de l’association soit le seul interlocuteur des autorités sauf délégation par lui-même.

 

**********

Nous avons actuellement 35 adresses mails qui fonctionnent ; nous pourrons communiquer très facilement

 

Je suis en tout cas toujours à votre disposition et à votre écoute.

 

 

Robert RIVES

 

   Le 28 août 2014.


29/08/2014
0 Poster un commentaire

EXTRAIT PV AG DU 22 AOUT 2014

L'assemblée générale a pris acte de la démission du vice président Louis PEQUIGNOT qui a indiqué rester membre de l'association.

 

Le président a convoqué en urgence un conseil d'administration pour procéder à l'élection d'un nouveau vice président pour le :

mercredi 26 aout 2014 à 11 H


26/08/2014
0 Poster un commentaire

PV AG CONSTITUTIVE

ASSEMBLEE GENERALE CONSTITUTIVE

Du 23 AOUT 2013

Présents :   BELMUDES Jean-Pierre - BRESSOLLE Hector - BRIDIER Gérard - DJAMA Alain -  GAUBERT Christiane - GAYNE Bernard - LHUSSA Jean-Bertrand -LOPEZ Angel - PEQUIGNOT Louis - SAUMIER Rémy - TRILLES Louis - RICARD Pierre -  RIVES Robert.

ORDRE DU JOUR : Présentation des objectifs de l’association et de son fonctionnement.

Après de nombreux échanges  entre les présents, quelques remarques et des précisions sur le fonctionnement de celle-ci, nous pouvons commencer la mise en place du Conseil d’Administration.

ELECTION DES MEMBRES DU CONSEIL D’ADMINISTRATION :

Sont volontaires :

Rives Robert rivesrobert1950@gmail.com

Péquignot Louis louis.pequignot@wanadoo.fr

Gayne Bernard gayne.bernard@gmail.com

Bressolle Hector bressolle.hector@free.fr

Ricard Pierre pierrericard@free.fr

Gaubert Christiane mgllauro@gmail.fr

Saumier Rémy remy.saumier@wanadoo.fr

Bridier Gérard gbridier@wanadoo.fr

Belmudes Jean-Pierre jpb66@orange.fr

Trilles Louis louis.trilles@hotmail.fr

Lhussa Jean-Bertrand drjblhussa@orange.fr

Prat Boris bf.prat@orange.fr

Djama Alain haupt.maryse@laposte.net

Lopez Angel asansalvador@gmail.com

Comme plus personne ne demande la parole, nous pouvons passer au point suivant.

Puis nous pouvons passer à l’élection des membres du bureau :

Le bureau est constitué de :

Président :  RIVES Robert

Né le 17 Mars 1950 – Toulouse 31000

Profession : Avocat

Adresse : 4 Place St Etienne – 31000 Toulouse

Vice président :  PEQUIGNOT Louis

Né le :  11 Avril 1949 – Rivesaltes 66600

Profession : Architecte Expert

Adresse :  2128 chemin de la Poudrière – Perpignan 66000

Secretaire :  SAUMIER Rémy

Né le : 29 Avril 1944 – Melun 77000

Profession : Retraité

Adresse : 6 quai Vasco de Gama – Argelès Sur Mer 66700

Tresorier : BRESSOLLE Hector

Né le : 1 Mai 1947 – Roquefort d’Agen

Profession : Gérant de société

Adresse : « Arlausse » 81100 Castres

Association des Plaisanciers Argelès Racou

Capitainerie Port Argelès 66700 ARGELES SUR MER


02/09/2013
0 Poster un commentaire