APAR ASSOCIATION DES PLAISANCIERS ARGELES RACOU

APAR ASSOCIATION DES PLAISANCIERS ARGELES RACOU

APAR INFOS N°20 COMPTE RENDU AG

A.P.A.R.

 

ASSOCIATION DES PLAISANCIERS ARGELES RACOU

 

A.P.A.R. INFOS N°20

//apar.blog4ever.com

 

 

COMPTE-RENDU DE L’ASSEMBLEE GENERALE

DU 30 juillet 2016

 

A noter tout d’abord que nous étions très nombreux et que c’est très judicieusement que Rémy SAUMIER a commandé trente chaises supplémentaires à la Mairie.

 

Nous avons eu le plaisir de voir participer à notre assemblée générale Monsieur le Maire d’Argelès Antoine PARRA et Marc SEVERAC qui est président du Comité d’Exploitation de la Régie du Port d’Argelès.

 

La réunion a débuté par le rapport moral du président Robert RIVES.

 

Il a rappelé notre participation au conseil portuaire puis en tant que membre du Conseil d’Exploitation de la Régie dont la première réunion a eu lieu le 3 juin 2016, un compte-rendu vous a déjà été adressé et pour les nouveaux membres, ils le trouveront sur le blog c’est l’APAR INFO n° 17.

 

La régie a remplacé la SAGA le 6 juin 2016.

 

La SAGA aura toujours une existence jusqu’à sa liquidation car il faut indemniser les actionnaires de leur capital ainsi que régler le problème des réserves qui sont extrêmement importantes et dont il apparait à la lecture des bilans communiqués lors des conseils portuaires qu’entre les réserves et les provisions pour charges, il y a actuellement une somme disponible d’environ 3.700.000 euros.

 

Bien évidement ce sont des fonds qui proviennent des plaisanciers, qui logiquement devraient être affectés à l’amélioration du port et qui étaient prévus pour permettre son agrandissement avec un bassin supplémentaire.

 

Il a été confirmé par Monsieur le Maire que ce projet était abandonné avec des arguments que l’on entend assez régulièrement, diminution du nombre de demandes en attente qui s’élèvent à 180 pour les moteurs et 182 pour les voiliers, ce total de 362, résultant d’un nettoyage des listes, tels qu’ils nous ont été communiqués lors du conseil portuaire du 14 décembre 2015.

 

Mais à lire la presse et notamment les interviews réguliers de Monsieur PAILLERES directeur du Port de Saint-Cyprien, il manque toujours beaucoup de places en Méditerranée et il est bien certain qu’un bassin supplémentaire à Argelès qui est le port le plus attrayant de la côte serait immédiatement rempli.

Je me permets de compléter ce compte rendu par une information publiée par la presse le 17 août qui explique que la vente de voiliers pour la saison 2015 / 2016  a augmentée de 6,4 %, 1613 unités de plus et les moteurs qui sont largement majoritaires de 0,8 % avec une augmentation de 6954 unités soient globalement une progression de 1,8 %.

 

Cette réalité économique contredit les affirmations que l’on entend et qui sont répétés sans vérification.

Le groupe Bénéteau est le leader mondial pour les voiliers, ce groupe de 10 marques dont la plus célèbre est JEANNEAU leader pour les moteurs, propose à la vente 200 modèles.

Le chantier FONTAINE –PAJOT, qui est moins important, à 500 salariés, va en embaucher 60 plus.

C’est donc un secteur économique qui progresse, on peut dire même, qui redémarre nécessitant de trouver de nouvelles places de port.

 

Il est remarqué que les jeunes retraités qui arrivent en masse à la retraite sont les plus intéressés, il n’est pas nécessaire de parler du goût des jeunes qui n’ont jamais acheté des bateaux importants, ayant toujours eu des préoccupations professionnelles et familiales, faisant surtout d’eux des équipiers.

 

Le projet est-il suspendu ou abandonné ? Le futur nous le dira avec des décisions qui peuvent évoluer au fil des décennies.

 

A noter également l’adoption lors de la réunion du Conseil d’Exploitation du loyer versé par la régie à la commune d’Argelès-sur-Mer qui pour l’année 2016 est arrêtée à la somme de 335.552 euros à laquelle se rajoute la taxe foncière dont on ne sait pas encore si elle a été pour le moment réglée, qui a été évaluée à 60.000 euros et dont une bonne partie revient à la commune.

 

Ce sont bien évidemment des points qui devront être clarifiés lors de prochaines réunions.

 

Dès lors, vous avez une association qui est représentative, qui est présente dans les instances du port. Vous donner des informations est bien évidemment un de nos objectifs mais également celui d’informer des problèmes du port, des améliorations souhaitées que font remonter les plaisanciers d’Argelès par le biais de l’APAR.

 

D’autre part, nous avons adhéré à l’UNAN qui est l’association nationale qui regroupe un grand nombre d’associations de plaisanciers.

 

C’est un organisme en lien direct avec les Ministères et notamment celui de la mer, qui fait partie de différentes commissions, qui a les informations, qui nous les relais et nous permet ainsi de vous informer des problèmes importants, comme pour cette fameuse taxe de mouillage, aberration totale qui a fini par être retirée, justement grâce aux pétitions et à l’influence de nos associations. Mais vous savez que nous avons des gouvernants qui adorent les taxes. Une proposition de taxe de sauvetage pour financer la SNSM est à l’étude, ainsi qu’une taxe de 5 % sur la vente des bateaux neufs pour la déconstruction.

 

Mais il est vrai que le plaisancier est considéré comme quelqu’un de riche.

 

L’APAR c’est également un blog où nous essayons de donner le maximum d’informations bien qu’elles soient pratiquement toutes d’abord adressées par mails mais le blog est également un lieu d’archivage, de photos d’Argelès etc….

 

Cette année, notre association se développant, puisqu’à l’issue de l’assemblée générale nous avons eu le plaisir d’avoir six nouveaux membres et d’autres sont actuellement en cours d’adhésion, nécessitant pour nous de nous faire connaître encore plus, raison pour laquelle cet été nous avons tenu des permanences tous les vendredis à 18 heures.

 

Il s’agit d’un lieu d’échange qui permet également de préparer nos manifestations.

 

A également été abordé le problème du CLUPP pour lequel plusieurs plaisanciers se sont déjà manifestés auprès de la capitainerie et nous n’attendons plus que la convocation de ces personnes par le Maire d’Argelès pour pouvoir constituer le CLUPP qui aura ainsi des membres officiels au Conseil Portuaire même si l’APAR est déjà représentée. Mais il s’agit d’un organisme prévu par la loi qui est obligatoire et qu’il faudra bien un jour ou l’autre mettre en place.

 

A l’issue du rapport moral, le président a fait un bref compte-rendu du rapport financier en raison de l’absence de notre trésorier Ekie BRESSOLLE actuellement souffrant, à qui nous souhaitons un prompt rétablissement.

 

Au jour de l’assemblée générale, notre compte bancaire était positif de 377,44 euros auxquels vont se rajouter toutes les cotisations de l’année qui sont déjà fort nombreuses même si quelques-uns sont encore retardataires.

 

En ce qui concerne les dépenses, l’apéritif suivant l’assemblée générale 2015 avait coûté 31,95 euros et la publication au journal officiel 44 euros.

 

Le rapport moral et le quitus au trésorier ont été accordés à l’unanimité.

 

Toujours dans la partie statutaire, il a été décidé de créer un poste de vice-président voile en complément du vice-président moteur.

 

L’élection officielle a été effectuée lors de la réunion du conseil d’administration du 12 août 2016 qui va faire l’objet d’un compte-rendu spécifique.

 

Le nombre de plaisanciers présents à cette assemblée générale a permis d’aborder quantité de questions qui feront l’objet d’un inventaire et d’une réunion avec la Mairie pour approfondir les sujets.

 

Nous sommes revenus comme à chaque fois sur les problèmes des bateaux proches de la digue sud, que sont les problèmes d’électricité et surtout de sanitaires.

 

Cette zone a été agrémentée d’un nouvel éclairage puissant et très performant. Reste l’absence de prises électriques, la Régie a adressé une lettre à toutes les personnes ayant des bateaux dans cette zone en leur demandant s’ils souhaitaient que soient installées des prises électriques. Il n’est peut-être pas nécessaire d’en mettre à chaque poste mais il pourrait y en avoir un certain nombre sur chaque ponton permettant aux plaisanciers de recharger des batteries et de faire quelques travaux de bricolage nécessitant perceuses, ponceuses etc…

 

Le sondage précisant qu’il y aurait une augmentation de 10 %.

 

C’est bien évidemment un sondage qui va inciter les personnes qui ne veulent pas payer davantage à répondre par la négative.

 

Mais ce qui aurait été souhaitable c’est de mettre des prises électriques et de quantifier l’électricité véritablement consommée par ces pontons et de faire une augmentation de la location en fonction des dépenses réelles ce qui permettrait certainement d’avoir une augmentation bien inférieure à 10 %.

 

Il faut également savoir que certains plaisanciers, dès qu’ils le peuvent, essayent de rejoindre une partie du port plus commode notamment pour être plus proches de la capitainerie, des sanitaires, des commerces etc… et qu’à ce moment-là ne se pose pas le problème de savoir si les plaisanciers veulent ou non l’électricité.

 

A également été abordé le problème de la digue nord qui est à refaire. La procédure est terminée, le montant fixé par les juges est de 1.200.000 euros mais les études qui avaient été faites fixaient la réparation à 4.000.000 euros, la Mairie a lancé un appel d’offre pour les études et évaluer non seulement les travaux mais également leur coût car il faut savoir que les digues sont de la compétence de la Mairie certainement du fait que l’avant-port a été fait par la Mairie il y a de nombreuses années et que le port lui-même a été construit il y a environ vingt-cinq ans avec la SEM qui était la SAGA.

 

Quoiqu’il en soit, cette digue a besoin d’être reprise, l’entrée du port est toujours assez problématique surtout quand des bateaux de promenade dépassent allégrement les trois nœuds règlementaires faisant d’énormes vagues qui gênent les petits bateaux.

 

Pour le financement, des demandes ont été faites auprès de la région, que j’appellerai pour ma part OCCITANIE ROUSSILLON, qui a décidé de débloquer 170.000.000 euros pour les ports de cette grande région mais qui s’arrêterait à Saint-Cyprien.

 

Il serait également demandé des fonds à l’Europe.

 

Je vous dis en frac ce dont on a parlé pour ne pas trop alourdir ce compte-rendu.

 

L’état du port et des quais dont les dalles sont en très mauvais état à la suite du passage de nombreux véhicules qui n’ont rien à y faire puisqu’il avait été dès l’origine prévu que ce port était piétonnier, mais ce sont des travaux qui ne seraient prévus qu’entre 2019 et 2020. Le Maire précisant que les habitants d’Argelès ne comprennent pas pourquoi leurs impôts devraient servir au port, au moins en partie, alors qu’ils n’ont pas de bateaux. Mais on pourrait également répondre que l’on participe pour ceux qui ont des résidences secondaires notamment aux financements de la piscine ou des écoles sans pouvoir utiliser ces biens communaux ou de la Communauté des Communes car il n’a jamais été prévu en droit fiscal d’exonération pour non-utilisation d’un des services.

 

Extincteurs : il a été regretté unanimement qu’il n’y ait plus de personne présente sur le port pour contrôler les extincteurs, la personne qui devait venir faire une démonstration et faire des vérifications le jour de l’assemblée générale s’est vue refuser l’accès au quai ce qui est regrettable. Mais il semblerait que la situation puisse se solutionner par une demande d’autorisation à la Mairie car il parait quand même assez invraisemblable qu’un service vraiment utile aux plaisanciers ne soit pas toléré alors qu’il y a des marchés de toute nature sur le port dont certains ressemblent plus à Barbès qu’à des commerces en lien avec le nautisme.

 

Le problème récurrent de la WIFI qui ne s’est pas améliorée même si l’on voit écrit Port Argelès et que maintenant nous ayons un code qui a une durée beaucoup plus longue, nous avons des débits qui sont extrêmement lents, qui posent bien évidemment des problèmes aux plaisanciers pour la météo ou tout autre service lié à la navigation.

 

Des remarques ont été faites sur l’état des pontons, des planches qui ont beaucoup vieilli notamment sur les premiers pontons, un ponton qui est plus étroit que les autres. Il est fait des remarques sur des débordements de bateaux avec des ancres qui peuvent être à la hauteur de la tête des enfants, les carburants toujours aussi chers puisque nous avons toujours le prix des autoroutes et que l’Espagne est maintenant à nouveau devenue concurrentielle avec des écarts d’environ douze centimes le litre ce qui représente une somme qui n’est pas négligeable lorsque l’on met 400 litres.

 

Discussion sur les parkings longue durée, emplacements des motos, un stop à la descente du parking des plaisanciers qui voit même des camping-cars y pénétrer, problème de longueur de certains bateaux qui rajoutent une annexe à l’arrière dans l’eau ce qui pose des problèmes quand l’on doit quitter son emplacement, il y a donc toute une série de problèmes liés à la surveillance du port et d’application de la règlementation portuaire qu’il faudra améliorer.

 

Quoiqu’il en soit, nous sommes à votre disposition pour toutes remarques que vous pouvez faire remonter puisque nous allons faire l’inventaire des désidératas.

 

L’intervention de Monsieur le Maire et surtout sa présence à l’assemblée générale ont démontré tout l’intérêt qu’il portait au port d’Argelès. Il a rappelé que celui-ci devait être relié au village par la constitution du quartier du port qui verra des constructions se poursuivre entre le Chemin de Charlemagne et le parking où est situé actuellement le cirque, en espérant toutefois que le nombre de places de parking ne diminuera pas.

 

A l’issue de l’assemblée générale, nous avons pu faire une démonstration de survie grâce à Monsieur FILLOS que je remercie à nouveau pour sa participation, puis nous avons pris un apéritif.

 

Après l’assemblée générale, nous avons continué à travailler, à reprendre toutes les listes notamment grâce à Monsieur KERLOGOT et notre secrétaire.

 

Nous espérons maintenant que notre association sera de plus en plus reconnue sur le port, son activité se développe, des mails sont envoyés régulièrement avec des informations sur la plaisance car nous ne sommes pas des râleurs ou des empêcheurs de tourner en rond mais bien une association qui a pour vocation de rendre service aux plaisanciers.

 

 

Fait à ARGELES SUR MER , le 17 août 2016

 

 

 



17/08/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi