APAR ASSOCIATION DES PLAISANCIERS ARGELES RACOU

APAR ASSOCIATION DES PLAISANCIERS ARGELES RACOU

APAR INFOS 15 COMPTE RENDU AG

A.P.A.R.

 

ASSOCIATION DES PLAISANCIERS ARGELES RACOU

 

A.P.A.R. INFOS N°15

http://apar.blog4ever.com

 

 

Compte rendu de l’assemblée générale du 21 août 2015

 

Nous étions 30 à participer à cette assemblée générale, ce qui démontre le succès de cette association qui répond indiscutablement à un besoin.

Je suis désolé pour les personnes qui ont dû rester debout mais malheureusement nous n’avons pas de salle de réunion disponible sur le port et je crains qu’une réunion dans une salle municipale un peu éloignée n’attire pas autant de monde.

Était également présent Monsieur Marc SEVERAC adjoint au maire particulièrement chargé du port.

La réunion a commencé par le rapport moral du président qui a fait le bilan de l’année.

 

Tout d’abord nous avons participé aux Nautiques avec deux ateliers l’un avec la gendarmerie maritime et l’autre par l’ouverture d’une survie qui a pu être réalisée en présence de nombreux navigateurs de la régate organisée par le yacht club.

Vous pourrez retrouver les comptes rendu sur le blog que je vous invite à consulter même si en principe j’adresse au préalable un mail aux adhérents avant de mettre l’APAR info sur le bloc.(voir le lien en haut de cette page)

Nous avons également participé au conseil portuaire représenté par notre vice-président Monsieur Belmudes ainsi qu’aux réunions de concertation sur l’aménagement du « quartier du port » grand projet de la mairie consistant à édifier des constructions du chemin de Charlemagne jusqu’au parking dit des Déferlantes ou de MAEVA.

Ce qui inévitablement posera des problèmes de stationnement puisque depuis la création du port un premier parking a disparu entre Maéva et l’immeuble de la capitainerie et dans les prochains mois celui situé de l’autre côté de la route.

 

Nous avons également été actifs en signant la pétition et en adressant des courriers au sujet de la taxe mouillage qui devait malheureusement concerner la Corse et seulement en métropole la Côte Vermeille. Fort heureusement l’impact médiatique et les protestations de très nombreuses personnes ont entraîné le retrait de cette taxe, espérons que ce sera définitif.

 

Enfin nous avons milité pour la création du CLUPP en adressant aux membres un document permettant de s’inscrire auprès de la capitainerie.

 

Notre association est bien sûr intéressée par tous les problèmes qui peuvent concerner le port : l’abandon du bassin qui avait été promis lors des dernières élections. L’achat du local d’AXEMER dont on avait espéré qu’une partie puisse être affectée aux associations et même une salle de réunion, mais d’après la mairie ce local est exclusivement réservé aux maîtres-nageurs sauveteurs soit normalement utilisation d’environ trois mois par an.

 

 

 

Notre sujet de préoccupation a bien évidemment concerné la fermeture de la station SNSM d’ARGELES avec la dissolution du nouvel équipage qui avait été mis en place, l’enlèvement, le lendemain même de la décision, du semi rigide basé à Port-Vendres par la SNSM de Saint-Cyprien qui se retrouve avec deux bateaux après avoir forcé les cadenas puisque les clés n’ont même pas été demandées à ARGELES. Bien évidemment les 100 000 € de réserve de la station d’ARGELES ont rejoint la direction nationale, nos dons et nos cotisations seront affectées à d’autres actions. C’est une forte déception et un échec retentissant pour ceux qui ont fait croire que la vedette pourrait revenir.

 

Enfin le dernier sujet concerne le changement de statut de la gestion du port puisque la SAGA  est condamnée au profit d’une régie municipale, c’est-à-dire la disparition de partenaires de la SEM comme la caisse des dépôts et consignations, la CCi, le crédit agricole etc… au profit exclusivement d’élus du conseil municipal. Nous verrons bien si ce changement de statut est un plus pour les plaisanciers.

 

 

Nous espérons également que les réserves importantes de la SAGA, 1 300 000 d’euros ne seront pas dispersés à d’autres politiques que celle de la gestion du port.

 

La parole fut ensuite donnée à notre trésorier E.BRESSOLLE qui a fait le rapport financier.

 

Nous avons à la date de l’assemblée générale 383,89 € avec des dépenses qui ont consisté à la publication au journal officiel 44 € et l’apéritif 2014 pour 28 € ainsi que 10 € de frais divers.

Notre association doit pouvoir s’autofinancer avec des cotisations faibles, 10 €, c’est le nombre d’adhérents qui nous donnera nos possibilités financières mais nous n’avons pas vocation à faire ni bénéfices ni des dépenses somptuaires.

 

La situation ne manquera pas de s’améliorer compte tenu des nombreux adhérents qui nous ont rejoints lors de cette assemblée générale. Je puis d’ailleurs vous indiquer qu’à leur actuelle j’adresse 52 mails, mêmes si certains n’ont pas encore réglé la cotisation 2015, l’important est que nous soyons le plus nombreux possible pour être crédible et représenter du poids vis-à-vis des autorités.

 

Le rapport moral, le rapport financier et le  quitus au trésorier ont été accordé à l’unanimité.

 

Nous avons ensuite discuté de différents problèmes concernant le port, il apparaît par les très nombreuses interventions des membres présents à cette assemblée générale, qu’un certain nombre de difficultés se font jour et que nous devons être un relais efficace pour régler les problèmes.

 

Je vais donc faire l’inventaire des difficultés et essayer de trouver avec les autorités des solutions.

 

La Wifi est vraiment déficiente, quasiment inutilisable, le système mis en place par la capitainerie est totalement inefficace c’est un problème général sur ARGELES, je m’en suis ouvert à Monsieur le député-maire le lendemain de l’AG, lors du repas de quai du yacht club. Des solutions sont à l’étude mais il est vraiment important que la mairie prenne conscience du problème, surtout pour les plaisanciers qui ont un besoin indispensable d’avoir une couverture météo parfaite, tant il est vrai que la mer est en danger et que des coups de vent doivent être prévus et les plaisanciers informés.

 

 

Le dragage, les travaux doivent être entrepris prochainement il est certain que 2 m de profondeur à l’entrée du port est une anomalie qui aurait pu être réparé plus tôt, puisque les tempêtes ont généralement lieu pendant l’hiver et que l’on sait que le grau de la Massane s’écoule directement dans le port.

 

La passe du port, elle est étroite et fait l’objet de nombreuses plaintes de plaisanciers vis-à-vis des bateaux de promenade qui ne respectent pas les trois nœuds réglementaires. Certains quittent leur place sans se préoccuper si un bateau passe derrière eux, il y a nécessairement des contrôles à faire et une intervention de la mairie auprès de la gendarmerie pour que de telles pratiques cessent.

Il faudrait également que l’on soit informé du procès qui était en cours à l’encontre de l’entreprise qui a installé les acropodes, elle a déjà été condamnée en première instance une provision a été versée à la mairie mais pour l’instant les travaux de réfection n’ont pas été entrepris.

 

 

La digue sud est la priorité, la voie d’accès, l’absence de prises électriques, l’absence de sanitaires, le caractère non aménagé de la zone est critiquable par tous ceux qui ont leurs bateaux dans cette partie du port. Certes, il est indiqué que certains ne veulent pas payer des sommes importantes pour l’électricité, mais il faut bien avouer qu’une bonne partie des plaisanciers souhaite cet aménagement pour une utilité évidente.

La recharge des batteries, pouvoir faire une soudure, recharger un téléphone portable, passer un aspirateur etc.

Les luminaires ont été changés pour une somme semble-t-il importante, mais l’on n’a fait que remplacer des luminaires existants, sans mettre la moindre prise, alors qu’il aurait pu être installées au moins quelques prises sur chaque ponton, libre après à chacun des plaisanciers d’avoir les rallonges nécessaires.

J’ai d’ailleurs fait une petite étude sur la différence de prix avec les autres bassins, elle est assez faible 150 ou 200 € par an pour une cotisation à l’année pour des bateaux de 6 m ou 8 m.

 

Des problèmes électriques qui concernent également d’autres pontons ou quais notamment celui des grosses unités, mais il nous a été annoncé des travaux de renforcement électrique qui concernerait semble-t-il, l’ensemble du port pour un budget de 300 000 €.

 

Le prix des carburants, un prix élevé par rapport à d’autres stations sans parler de l’Espagne il n’est quand même pas normal de payer le gasoil ou l’essence plus cher que sur autoroute. On ne comprend pas d’ailleurs la justification d’un tel prix.

 

Les chariots, le système mis en place n’est pas satisfaisant puisque l’on ne peut récupérer les chariots que pendant les heures d’ouverture de la capitainerie. Peut-être arriveront un jour à avoir un chariot sur chaque ponton avec un système permettant de le prendre avec le badge.

 

Les sanitaires, ils sont insuffisants cela concernent bien évidemment la zone sud, mais les bateaux qui se situent près des restaurants sont également très loin des sanitaires, des solutions devraient être trouvées.

 

Les tarifs, nous sommes bien évidemment concernés par la tarification du port qui se discute lors du conseil portuaire. L’année dernière, la mairie a souhaité une augmentation de 5 % à titre de provision pour régler la taxe foncière qui devait être réclamée aux ports. Même, si a priori on estime que la taxe foncière est payée par le propriétaire et non par le locataire, il n’en reste pas moins que cette augmentation n’avait pas lieu d’être puisque finalement le port n’a

 

 

 

pas réglé de taxe foncière pour 2015. Il sera donc nécessaire de tenir compte de la somme versée à tort lors du prochain appel de fonds c’est en tout cas l’action que nous mènerons.

 

L’état du port, le port pour ceux qui l’ont connue il y a 25 ans, ils ne peuvent que constater un délabrement qui n’est pas normal. Cela vient bien évidemment de l’autorisation qui a été faite au fil des années à différents véhicules de rouler sur les dalles dont de nombreuses ont été cassées.

Il est indispensable que le port redevienne piéton et que plus aucun accès aux véhicules ne soit possible sauf les engins de nettoiement de la mairie. Par contre pourront continuer à circuler sur les quais bas les véhicules de secours et les plaisanciers pour l’avitaillement des bateaux. La circulation des vélos, de certains véhicules, l’encombrement par les différents restaurants et cafés qui ont réduit les quais à pas grand-chose certains jours, auquel se rajoutent les motos etc... fait que le port devient dangereux, il a été signalé le problème de la rampe, risque d’accidents avec des piétons, des panneaux d’avertissement devraient être mis en place.

 

 

 

 Cette vétusté du port est également mise en avant au niveau des sanitaires, douches défectueuses, mécanisme des WC fonctionnant mal, eau qui coule en permanence.

Il est donc nécessaire que l’entretien soit fait régulièrement.

 

Lave-linge avec des pièces, réclamer des poubelles au bout chaque ponton, proposition d’une base de départ pour les plongeurs sur la zone technique.

Réparation de catways dangereux sur le quai I 2.

Nous pourrions également mettre en place des vélos Lib sur le port qui seraient très utile pour les plaisanciers notamment ceux de passage pour rejoindre les sanitaires ou aller faire des courses au village  ou vers la plage.

 

Le hasard a voulu que je vois un reportage à la télévision sur le port d’Antibes qui a fait l’acquisition d’un bateau qui nettoie les eaux du port ramassant les détritus et même les hydrocarbures car l’on constate régulièrement des saletés dans le port et les flaques d’huile, d’essence qui sont dues à des personnes qui nettoient leurs bateaux en rejetant les eaux usées dans le port ce qui bien évidemment n’est pas correct.

 

Il en est de même pour  les eaux noires, il est rappelé qu’un système été mis en place à côté de la station d’essence permettant l’évacuation de ces eaux qui sont traitées par la station d’épuration et non pas rejetée en mer.

 

Dans nos actions futures nous avons envisagé de faire un atelier de secourisme et rappeler également un certain nombre de règles minimum qui pourraient éviter des accidents qui ont lieu cet été. Un skipper qui se blesse avec deux personnes à bord qui ne connaissent rien à la navigation, une dame qui tombe à l’eau une autre qui essaye de la rattraper entraînant un décès et trois autres personnes à bord d’un semi rigide incapable de sauver ces personnes, il y a certainement de l’inconscience mais un rappel de certaines règles de navigation pourrait éviter ce genre d’incident comme ces personnes qui dès à qu’ils arrivent à la digue accélèrent ignorant qu’ils doivent rester à 5 nœuds jusqu’à 300 m de la jetée.

 

À l’issue de notre assemblée générale, pendant l’apéritif, nous avons ouvert une survie, beaucoup n’avaient jamais vu l’ouverture de ces caissons. C’est très instructif de voir le déclenchement ainsi que le matériel à l’intérieur de la survie.

C’est la deuxième que nous ouvrons et nous serons certainement amenés à refaire cette opération qui est toujours très instructive.

 

Nous ferons également une opération extincteurs pour expliquer comment éteindre un incendie.

 

Nous avons convenu avec Monsieur Pierre AYLAGAS, député-maire d’ARGELES de faire une réunion avec Monsieur JeanJean , directeur du port, pour aborder tous les problèmes dont je viens de vous entretenir.

Si vous aviez d’autres difficultés, vous pouvez m’en faire part par mail car notre réunion devrait avoir lieu vers le 5 septembre.

 

Vous trouverez sur le blog, non seulement ce compte rendu mais également des photos de l’ouverture de la survie. Vous pourrez retrouver les statuts ainsi que tous les anciens comptes rendu, la composition du conseil d’administration et du bureau.

 

 

Ont été élu lors de l’assemblée générale 3 nouveaux membres du conseil d’administration Monsieur Pierre KERLOGOT, Monsieur Michel HARRIAGUE et Monsieur Yvon RIBLET.

Monsieur SAUMIER ayant indiqué que pour des raisons personnelles il ne pouvait plus assumer le secrétariat il a été remplacé par Monsieur Michel HARRIAGUE qui habite ARGELES.

 

Je vous invite à parler de notre association autour de vous à faire adhérer le maximum de plaisanciers.

 

Vous trouverez également sur le blog le bulletin d’inscription il suffit d’adresser les 10 € à notre trésorier ou bien de laisser le chèque sous enveloppe dans la boîte de la capitainerie.

 

Vous trouverez également joint à cet envoi le document pour s’inscrire au CLUPP.

Le CLUPP est  un organisme obligatoire dans les ports qui représente les plaisanciers.

 

Ceux qui s’inscrivent au CLUPP sont réunis par le maire, sont élus trois représentants au conseil portuaire. Il est important que le maximum d’adhérents de l’APAR fasse parti du CLUPP.

D’autre part le bureau a décidé d’adhérer à l’UNAN qui est l’organisme national qui représente les associations de plaisanciers. La cotisation est de deux euros par membre elle sera financée par nos propres cotisations.

Cela nous permet d’avoir quantité d’informations puisque les représentants de l’UNAN ont des contacts fréquents avec les différents ministères. Ils nous donnent ainsi toutes les informations sur les textes en discussion ou votés.

 

Je ne manquerai pas bien évidemment de vous tenir au courant des prochaines réunions que nous aurons.

 

Je vous souhaite à tous de bonne fin de vacances et bonne continuation de navigation.

 

Cordialement.

 

Robert RIVES

 

ARGELES le 30 aout 2015



30/08/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi